De María de los Ángeles Casafus Carrillo
Consultante en spiritualité, Mouvement Laudato Si’

Le Temps pour la Création est un temps de grâce que l’Église, en un dialogue oecuménique, offre à l’humanité pour renouveler sa relation avec le Créateur et la création, à travers la célébration, la conversion et l’engagement commun. 

En d’autres termes, le Temps pour la création est la célébration oecuménique annuelle de prière et d’action pour notre maison commune. 

Quand nous retrouvons-nous ? 

Le Temps pour la création débute le 1er septembre, Journée mondiale de prière pour la protection de la création, et se termine le 4 octobre, le jour de la fête de Saint François d’Assise, saint patron de l’écologie et aimé par nombre de confessions chrétiennes.

Les individus et communautés sont invités à participer à travers la prière, des projets en faveur de la durabilité et le plaidoyer.

  • Prière: Organisez une prière oecuménique qui unira les chrétiens dans la protection de notre maison commune.
  • Durabilité: Organisez une opération de collecte de déchets qui aidera la création à s’épanouir.
  • Plaidoyer: Faites entendre votre voix pour la justice climatique en participant à ou en menant une campagne déjà existante, par exemple le mouvement pour le désinvestissement des énergies fossiles.

Nous vous invitons à vous organiser pour participer à ce Temps. Pour commencer, rendez-vous sur le site tempspourlacreation.org. Vous y trouverez le guide officiel de la célébration du Temps pour la création, une large gamme de ressources et un formulaire d’inscription pour vos événements.

REGARDER: Qu’est-ce que le Temps pour la création ? 

 Pourquoi est-ce important ? 

Agir pendant le Temps pour la création signifie mettre en pratique notre foi catholique.

S’inspirant des enseignements de Jésus, l’Église, dans sa Doctrine sociale, a de tout temps encouragé les croyants à travailler pour le bien commun. Cela signifie garantir la dignité de la vie, prendre soin de notre maison commune, ou encore s’engager à construire des sociétés plus justes, plus solidaires, plus fraternelles et plus pacifiques, entre autres tenants fondamentaux de ce que le Pape François appelle écologie intégrale dans Laudato Si. 

Souvent, lorsque l’on parle de création, il est fait référence à la nature, aux animaux, aux paysages, au soleil, à la lune, mais il est rare que l’on pense à l’être humain comme point culminant du travail de création de notre Père. «Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon.» (Genèse 1:31), nous disent les Écritures saintes, sous-entendant que Dieu, après avoir créé l’homme et la femme, se trouva satisfait de sa création. 

Il est d’ailleurs important de mentionner que, dans la Bible, il est fait plusieurs fois référence au travail de création de notre Père, lui qui a créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve (Rom 4:24) et qui a aussi créé les conditions pour une harmonie durable et souhaitée: «Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit» (Mt 6:26).

En d’autres termes, non seulement est-il le Dieu créateur, mais il est aussi un Père aimant qui prend soin du fruit de son travail et travaille à la fraternité pour toute l’humanité. 

C’est dans le même esprit que le Temps pour la création est une célébration qui permet à tout un chacun de se reconnaître comme étant «le résultat de l’acte créateur du Seigneur», de contempler la nature et de s’y plonger, et de prendre soin de notre Maison commune.

L’ensemble des croyants doivent s’unir dans la célébration du Temps pour la création. En effet, «ce qui était bon aux yeux de Dieu est devenu objet d’exploitation entre les mains de l’homme» et il est urgent qu’en tant qu’Église nous prenions des mesures concrètes pour garantir la protection et la préservation de la création. 

REGARDER: Comment la famille chrétienne internationale s’unit pendant le Temps pour la création

Histoire du Temps pour la création

En 1989, le patriarche oecuménique Dimitri Ier consacrait le 1er septembre comme Journée orthodoxe de prière pour la création. 

Le Conseil mondial des Églises a par la suite prolongé la célébration jusqu’au 4 octobre, le jour de la fête de Saint François d’Assise. En 2015, le Pape François a inscrit le Temps pour la création au calendrier officiel de l’Église catholique romaine. 

Le Pape François a ainsi déclaré en 2015

«La Journée Mondiale annuelle de Prière pour la Sauvegarde de la Création offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons. La célébration de cette Journée à la même date que l’Église orthodoxe sera une occasion propice pour témoigner de notre communion croissante avec nos frères orthodoxes. »

Chaque année, les dirigeants spirituels chrétiens encouragent les fidèles à travers le monde à participer au Temps pour la création. 

En 2020, dans sa sainte lettre pour le Nouvel An, Bartholomée Ier de Constantinople a invité les femmes et hommes orthodoxes à mettre à profit la nouvelle année pour agir au nom de la création et empêcher la destruction continue de la Terre de Dieu.

«Le combat pour la protection de la création est une dimension centrale de notre foi. Le respect de l’environnement constitue un acte doxologique au nom de Dieu, alors que la destruction de la création constitue une offense à l’encontre du Créateur, entièrement incompatible avec les principes fondamentaux de la théologie chrétienne», écrit-il. 

«Nous appelons les jeunes hommes et femmes orthodoxes à réaliser l’importance d’une vie en tant que chrétiens fidèles et inscrits dans notre monde contemporain».

L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, appelle systématiquement les fidèles à célébrer le Temps pour la création.

En 2019, il disait de la crise climatique qu’elle était «notre plus grand défi, ainsi que celui des générations à venir», et appelait les chrétiens à travers le monde à lutter contre le changement climatique avec une urgence et une solidarité accrues, et en particulier tout au long du Temps pour la création.

Une nouvelle thématique chaque année

Chaque année, le Comité directeur oecuménique suggère une thématique et fournit des ressources pour aider à la célébration du Temps pour la création; en 2019, la thématique était ainsi «la toile de la vie».

La thématique choisie pour 2020 était le «Jubilé pour la terre». Cette année a défini une nouvelle réalité dans laquelle les êtres humains se sont vus rappeler leur vulnérabilité et le besoin que nous avons les uns des autres pour survivre. La pandémie de Covid-19, malgré toute la douleur qu’elle a engendré, a été et continue à être une opportunité pour nous tous de nous tourner vers Dieu. 

Le coeur plein de joie, nous avons vu comment, au cours du Temps pour la création 2020, des milliers de personnes et de communautés ont pris part à des événements sources de vie, illuminant le chemin de nos frères et soeurs les plus vulnérables à la recherche d’espoir en ces temps de pandémie et de crise climatique qui s’aggrave, parmi toutes les autres crises qui touchent notre monde. 

La thématique choisie pour cette année est: «Une maison pour tous ? Renouveler l’Oikos de Dieu». Oikos est un mot grec signifiant «maison» ou «foyer»; s’inscrivant dans la même logique, le symbole proposé est la Tente d’Abraham, elle qui représente notre engagement pour la préservation d’une place pour tous ceux qui partagent notre maison commune: 

Qui peut participer à la célébration du Temps pour la création ?

Tous: croyants et non-croyants. Puisque nous sommes appelés à vivre en harmonie, en gardiens responsables de notre maison commune, cela signifie que nous devons tous nous engager à sauvegarder la vie sous toutes ses formes, tout en nous rappelant que cette sauvegarde ne signifie pas seulement protéger, mais également aimer, contempler et faire l’expérience de notre appartenance au travail de création de Dieu. 

Nous vous invitons à prendre part à cette célébration seul, avec votre famille ou votre communauté. Exprimez-vous sur les réseaux sociaux avec les hashtags #SeasonofCreation ou #TempsPourLaCreation. Et n’oubliez pas de dédier ce temps au Seigneur à travers la Prière du Temps pour la création 2021.